Bernard Arlaud présente l’huile nouvelle consacrée, devant la délégation du jour de la Confrérie. (ph. Didier Rousselle)

Ce fût une « première » de tout premier ordre ! Ouverte, célébrée et visitée par la Confrérie des Chevaliers de l’Olivier de Nyons…
Le Grand-Maître Christian Bartheye s’en est donné à cœur joie : « Tout comme les villages des vallées de l’Eygues et de l’Ouvèze, la présence des oliviers est ici attestée depuis plus de deux mille ans. Depuis que les Phocéens – après avoir fondé Massalia – entreprirent de créer des comptoirs en remontant la vallée du Rhône apprirent aux autochtones à faire fructifier ces arbres sauvages déjà présents sur nos collines : les oléastres ou oliviers sauvages. Ils leur apprirent également à en extraire cette huile nourricière qui fait encore de nos jours, le régal des gourmets mais aussi à désamériser et à conserver les olives grâce à l’eau de mer. » (…) « De nos jours, sur ce territoire, poussent plus de 3 000 oliviers, sur les 250 000 que compte l’aire de l’appellation A.O.P. Olive noire de Nyons et des Baronnies. Ce riche territoire s’étend sur un ensemble de 53 communes qui bénéficient d’un climat propice : Un ensoleillement exceptionnel, des hivers secs ; protégé, au Sud, par le Mont Ventoux qui arrête les pluies maritimes, au Nord par la Montagne de la Lance et la Montagne de Vaux qui protègent du Mistral ; à l’Est, les Préalpes constituent un rempart et une limite de la culture de l’olivier. À l’Ouest, la plaine du Rhône bénéficie d’un ensoleillement propice à l’arboriculture. » (extrait du discours de C. Bartheye, Grand Maître)

Une place des Oliviers bien achalandée… Le Maire de Mérindol et le Grand-Maître participent activement aux dégustations de la fête (photos Didier Rousselle)

La Confrérie des Chevaliers de l’Olivier rendit visite gourman-de aux divers et nombreux exposants. « L’alicoque », célèbre dégustation de l’huile nouvelle sur un croûton frotté d’ail était évidemment à l’ordre du jour. Tout comme le concours d’aïoli qui sait attirer les gourmands.

Le Maire de Mérindol, comme le Grand-Maître de la Confrérie comptaient parmi les  amateurs impénitents.

« Nyons, le Buis, la Roche, Mirabel-aux-Baronnies, Venterol, organisent annuellement des fêtes en l’honneur de l’AOP Nyons… Aujourd’hui c’est le tour de Mérindol-les-Oliviers ! Nous sommes heureux de participer à cette première fête de l’olivier. Nous souhaitons aux organisateurs et aux visiteurs une pleine réussite pour cette journée en l’honneur de notre arbre emblématique, l’olivier Tanche des Baronnies Provençales d’où sont issues nos appellations « Olive Noire de Nyons » et « Huile d’olive de Nyons ». (extrait du discours du Grand-Maître)

Commentaires fermés.